Les pâtes de recyclage

L’opération de recyclage des vieux  papiers commence par la mise en suspension des fibres dans l’eau. Cette opération permet d’obtenir une pâte grisâtre. Celle-ci est alors soumise à un complexe processus de nettoyage afin d’ôter les corps étrangers indésirables: agrafes, laque, vernis, restes de colle, morceaux de plastique, cordons, etc. Pour certains types de papier, il est parfois nécessaire de séparer les fibres longues (essences résineuses) des fibres courtes (essences feuillues). Ce “tri” supplémentaire fait appel à un processus de lavages successifs ou de fractionnement, les fibres trop courtes étant éliminées. La production de certains produits papetiers (papiers graphiques ou sanitaires par exemple) nécessite généralement une étape supplémentaire appelée le désencrage. Les particules d’encre fixées sur les fibres influencent en effet la couleur et l’homogénéité du produit fini. Cette opération de désencrage se fait généralement par flottation. Un blanchiment de la pâte désencrée est souvent nécessaire; on utilise couramment le peroxyde d’hydrogène.