La production de papier et de carton

Après 2000 ans d’existence, le papier est aujourd’hui omniprésent dans notre vie quotidienne, de la boite de céréales le matin sur la table du déjeuner, à la large gamme des papiers “hygiène”, en passant par les journaux et autres documents que nous utilisons au cours d’une journée pour nous informer, nous organiser, nous détendre. Le papier et le carton protègent au quotidien les biens dont nous avons besoin. Le papier nous informe, nous permet de communiquer et contribue à notre hygiène quotidienne.

Des procédés industriels

Afin de répondre au mieux aux besoins en papier de notre société, le secteur papetier met en oeuvre des procédés industriels complexes faisant intervenir des technologies de pointe issues de domaines aussi variés que ceux de la physique, de la chimie, de la robotique,…
Les investissements dans les outils de production sont lourds, faisant de l’industrie papetière un secteur particulièrement intensif en capital et internationalisé.

Le papier est fondamentalement un mince “feutre” de fibres de cellulose, auquel on ajoute éventuellement des éléments améliorant sa qualité ou ses performances à l’utilisation. Pour fabriquer ce “feutre” ou feuille de papier (4) (voir schéma), on utilise de la pâte fabriquée soit à base de vieux papiers (3) soit à base de bois.  Dans ce deuxième cas, la pâte peut être produite via un processus de cuisson pour les pâtes chimiques (1) ou via un processus de défibrage mécanique pour les pâtes mécaniques (2). Ces pâtes sont soit produites sur site, pour les usines “intégrées”, ou sont achetées sur le marché sous forme de feuilles de pâte séchées (pâte marchande (5) pour les usines dites “non-intégrées”.

En savoir plus sur les différents procédés:

LES PATES CHIMIQUES
LES PATES MECANIQUES
LES PATES DE RECYCLAGE

2/3 Des fibres utilisées en Belgique proviennent des vieux papiers: 

PAPIER

Réduire les impacts environnementaux

Les entreprises du secteur papetier belge sont engagées depuis de nombreuses années dans un processus d’amélioration continue de leurs performances environnementales, contribuant ainsi à réduire l’empreinte de leurs activités sur l’environnement. 

Concrètement, les entreprises du secteurs réduisent leur empreinte sur l’environnement en:

Améliorant l’efficience de l’utilisation de leurs matières premières: bois, vieux papiers, énergie, eau, additifs. 

Objectif: produire plus efficacement

Réduisant leurs émissions: effluents, émissions atmosphériques, sous-produits.

Objectif: produire plus proprement

Cette figure montre les principales matières premières et émissions provenant de la production de papier. Ils sont également abordés en détail dans cette deuxième partie.

Consultez plus d’information sur les sujets suivants:

BOIS
LE RECYCLAGE DES VIEUX PAPIERS
L’ENERGIE 
L’EAU ET LES EFFLUENTS
LES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES
LES SOUS-PRODUITS ET DECHETS
LES SYSTEMES DES MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

Papier.Be est une ASBL dont la mission depuis 1992 est axée sur la communication de messages relatifs à la relation entre le papier et l’environnement et ce, dans le sens le plus large. Papier.Be a pour objectif de démontrer la relation harmonieuse entre le papier et l’environnement dans une perspective de développement durable. Papier.Be s’engage enfin à divulguer des informations objectives et scientifiques.